Lorsque la Première Guerre éclate, les forces béligérentes ne possédaient pas encore de véhicules blindés, et les transports militaires étaient principalement hippomobiles ou à vélo. A la fin de 1914, les militaires commencent à penser à une manière de contrer les champs de barbelés et les mitrailleuses. Les premiers travaux débutent en janvier 1915 dans les ateliers de la socièté française Schneider et Cie, qui fabrique son premier véhicule, inspiré des tracteurs de l'artillerie américaine de la marque Caterpilar. Un prototype est présenté en juin 1915 au président de la République Raymond Poincaré, qui valide la commande de 10 unités, et plus tard la société SOMUA, filiale de Schneider, sera chargé de la fabrication de 400 exemplaires.

  L'équipage est composé de 6 hommes: chef de char, pilote, canonnier, chargeur et deux mitrailleurs. Son armement comporte un canon court de 75mm placé à l'avant droite, deux mitrailleuses Hotchkiss latérales, protégées par des boucliers hémisphériques, et sa forme d'étrave avant à laquelle est soudé un rail d'acier, doit pouvoir couper et écraser les réseaux de fils de fer barbelés. En revanche sa vitesse en tout terrain est de seulement 2 à 3 km/h, ce qui le rend particulièrement vulnérable face à l'artillerie ennemie. Le 16 avril 1917, 82 CA1 participent à l'offensive du Chemin des Dames à Berry-au-Bac. Mais les tactiques des blindés en étaient encore à ses balbutiements à cette époque-là, le résultat fut catastrophique, puisque la presque totalité des chars engagés ce jour-là furent détruits par l'artillerie allemande. Parmi les pertes on enregistre la mort du commandant Louis-Marie Bossut, du 1er Groupement d'Artillerie d'Assaut.

  Le char reçut par la suite un surblindage de 5,5mm de la caisse, mais malgrès ces amélioration l'Armée n'envisage pas d'augmenter les 400 unités commandées, choisissant de privilégier les chars Renault FT-17. Néanmions les chars Schneider restent en service jusqu'à l'armistice de 1918, servant d'escorte à l'infanterie et aux FT-17.

Char-d-assaut-Schneider

Char Schneider CA1. (encyclopedie-des-armes.com)

ca1_interieur_3

Mitrailleur latéral. (chars-francais.net)

Zerstörter_Schneider_CA1_Panzer_in_Frankreich

CA1 détruit. (Europeana)

chars-schneider-blog

(sam2g.fr)

mf48588epo01x600

(master-fighter.com)

Bossut 01

Le commandant Louis-Marie Bossut à gauche, tué le 16 avril 1917 à Berry-au-Bac. (pages14-18.mesdiscussions.net)