L'armistice est signée le 11 novembre 1918 à 5h15, ce qui marque la fin de la Première Guerre mondiale, la victoire des Alliés et la défaite totale de l'Allemagne, cependant il ne s'agit pas d'une capitulation au sens propre. A onze heures du matin le cessez-le-feu entre en vigueur entrainant en France des volées de cloches et des sonneries de clairons annonçant la fin d'une guerre qui à fait 8 millions de morts, d'invalides et de mutilés. Les délégations militaires allemandes et Alliées se réunissent dans un wagon-restaurant dans la clairière de Rethondes en forêt de Compiègne. Ce wagon provient de train d'Etat-Major du général Foch.

Compositions des délégations:

Alliés:
* Maréchal Ferdinand Foch, commandant suprême des forces alliées.
* Amiral Rosselyn Wemyss représantant britannique.
* Général Maxime Weygand, chef d'état-major de Foch.
* Henri Deledicq et Emile Grandchamps: représentant le sécrétariat du Maréchal Foch.

Allemands:
* Matthias Erzberger: représantant civil du gouvernement allemand.
* Comte Alfred von Oberndorff; représantant le ministère des Affaires étrangères allemand.
* Général Detlof von Winterfeld: Armée impériale allemande.
* Général von Gruennel: Armée allemande.
* Capitaine de vaisseau Ernest Vanselow: Marine allemande.

  Le wagon ayant servit pour la signature de l'armistice, après avoir été restitué à son propriètaire, fut acquit en 1919 par le gouvernement français et exposé dans la cour d'Honneur des Invalides de Paris d'avril 1921 et 1927. Sous les demandes incessantes du député-maire de Compiègne et grâce à l'aide d'un mécène américain, le wagon fut restauré et convoyé dans la clairière de Rothondes où un batiment est édifié pour l'abriter.
  Lors de la capitulation de la France en 1940, Adolf Hitler ordonne que l'armistice soit signée à l'interieur du wagon qui à servit en 1918. l'oganisation Todt remet la carière en état et place le wagon à l'endroit exact où il se trouvait en novembre 1918. Après la signature de l'armistice, Hitler fait transférer le wagon jusqu'à Berlin où il fut exposé, puis il fait raser l'emplacement où se trouvait le wagon dans la clairière de Rothondes les differents monuments s'y trouvant sont dynamités, à l'exeption de la statue du Maréchal Foch. Le sol fut labouré et ensemencé avec du blé. Le site fut reconstruit après la deuxième guerre mondiale. Le wagon fut évacué de Berlin à l'approche des troupes alliées en 1944, puis détruit avec des explosifs par les SS en forêt de Thuringe sous l'ordre d'Adolf Hitler en avril 1945.
  Un nouveau wagon de la même série datée de 1913, est acquit par le gouvernement français pour remplacer celui détruit. Dans les années d'après guerre les monuments rasés par les Allemands ainsi que l'abri du wagon sont reconstruits.

2948930717_1_5

Photo prise peu après la signature de l'armistice, au premier plan le maréchal Foch entouré des amiraux Wemyss et Hope. (Jan Dąbrowski "Wielka wojna 1914-1918" ( The Great War 1914-1918) Warsaw 1937)

14-18-L-Armistice-du-11-novembre-1918_-Joie-des-soldats

Manifestation de joie de soldats britanniques. (morvane.fr)

ok_le_jour__de__l_armistice_a_paris__le__11_novembre_1918_imagelarge

11 novembre 1918 à Paris place de la Concorde. (Maurice Branger / Roger Viollet)

1918Toronto_BayandKing_Armistace_Day

Célébration de l'armistice à Toronto. (Archives de la Ville de Toronto)

Armistice_Day,_Wall_Street

A New-York. (The New York Times)

Bundesarchiv_Bild_146-1976-076-25A,_Koblenz,_Soldaten_überqueren_Rheinbrücke

L'armée allemande repassant le Rhin à Coblence. (Bundesarchiv)

Bundesarchiv_Bild_183-R34275,_Berlin,_Rückkehr_deutscher_Truppen

Retour de troupes à Berlin. (Bundesarchiv)